PARTAGER

dscf6546.jpg?w=960&h=1280&crop=1 Nous faisons nos adieux a l’Argentine et passons la frontiere bolivienne au niveau de Villazon. Comme toute les villes frontalieres, celle-ci ne deroge pas a la regle du chaos organise qui semble regner sur ces villes. Taxis, chiens errants, tuk-tuks, vendeurs ambulants, bureaux de changes et leurs rabatteurs forment un meli-melo dans lequel il… Lire plus

Source de l’article : https://antsyvan.com/2017/05/21/journal-de-bord-4-la-bolivie-35-105/

Signalez une erreur ou un abus via le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.